Infidélité Drômoise 52 - La route de Combe-Laval (1/2)

Publié le 25 Juillet 2014

Le cirque de Combe-Laval.

Le cirque de Combe-Laval.

Jeudi 3 juillet 2014. Il fait super beau ce matin au réveil. Il faut en profiter ! Le temps est plutôt mitigé depuis le début de la semaine. Pour assouvir ma soif de découverte dans la région, plusieurs directions ont retenu mon attention cette saison : le Vercors, la Drôme Provençale, des villes comme Crest ou Die.

Comme la luminosité est au rendez-vous, je choisis en priorité le Massif du Vercors. Plus précisément, c'est la route de Combe-Laval que j'ai envie de visiter aujourd'hui.

Arrivé sur place en milieu de matinée, je ne vais absolument pas regretter mon choix. Quel plaisir ! L'endroit est si incroyable que mon appareil-photo n'aura pas le temps de refroidir. Devant cette profusion de clichés, je dois m'incliner. Le tri est difficile. Aussi, je vous propose d'en découvrir une large sélection en deux parties : la première aujourd'hui, l'autre dans une semaine (lien ici).

Côté sud, l'entrée du cirque.

Côté sud, l'entrée du cirque.

Tunnel(s) des Moines - Soirée disco - Pourvu qu'il n'y ait pas de fantômes ici !

Tunnel(s) des Moines - Soirée disco - Pourvu qu'il n'y ait pas de fantômes ici !

A contre-jour, côté nord.

A contre-jour, côté nord.

Jusqu'ici tout va bien...

Jusqu'ici tout va bien...

La plaque commémorative.

La plaque commémorative.

Un premier tunnel. Je me régale...

Un premier tunnel. Je me régale...

A couper le souffle !

A couper le souffle !

L'obscurité d'un tunnel ou le vide ?

L'obscurité d'un tunnel ou le vide ?

En mode portrait...

En mode portrait...

...ou paysage ?

...ou paysage ?

Le Cirque de Combe-Laval est une reculée du Massif du Vercors qui se situe entre Saint-Jean-en-Royans et Lente. Deux cols délimitent plus précisément la portion de route qui fascine tant les touristes : le Col Gaudissart (889 m.) au nord et le Col de la Machine (1011 m.) au sud sur la D74.

Que vous soyez en voiture, à vélo ou à pied, le résultat sera le même. Cette poignée de kilomètres sur cette route en corniche vous filera le grand frisson, le vertige. Le parapet paraît si mince. Oserez-vous regarder par dessus ?

A l'Est, c'est en effet le grand vide. Peut-être apercevrez-vous le village de Laval ou le Monastère Saint-Antoine-le-Grand 500 mètres plus bas. Derrière, de l'autre côté de la vallée, d'autres falaises toutes aussi vertigineuses délimitent le paysage.

A l'Ouest, vous n'aurez pas d'autre choix que de lever la tête vers le ciel. La Montagne de l'Echarasson domine le site avec comme point d'orgue d'imposants rochers comme ceux des Fècles.

Comme l'indique une plaque, cette route a été construite à la fin du XIXè siècle par l'administration des eaux et forêts. Ce fût même la dernière du secteur. Tout cirque a ses funambules. Il fallait de l'audace et de la folie pour sublimer ce savoir-faire. Sur le site de VercorsTV, vous pouvez d'ailleurs regarder un documentaire à ce sujet ici.

C'est impressionnant.

C'est impressionnant.

Il y en a pour tous les goûts.

Il y en a pour tous les goûts.

Petit ou.... grand format.

Petit ou.... grand format.

Infidélité Drômoise 52 - La route de Combe-Laval (1/2)
Personne sur le balcon.

Personne sur le balcon.

Si, c'est possible !

Si, c'est possible !

Infidélité Drômoise 52 - La route de Combe-Laval (1/2)
Un court instant de répit.

Un court instant de répit.

Infidélité Drômoise 52 - La route de Combe-Laval (1/2)
Et si on levait la tête ?

Et si on levait la tête ?

Photos : Vincent Pennel.

Rédigé par Vincent Pennel

Publié dans #Drôme, #Vercors

Commenter cet article

Levaleton 25/07/2014 18:53

Content que quelqu'un se soit dévoué pour photographier pour cette route infernale - j'ai bien fait de ne pas y aller...je me suis fait piégé plusieurs fois dans le Vercors - car je ne conduit pas et j'ai toujours la place du mort !!!!

Vincent 26/07/2014 12:10

Salut Francois.

Merci de ton passage et de ton message.
C'est en effet une route infernale. Pas facile pour le passager qui est pressé d'en finir. Et également pour le conducteur qui prie pour ne rencontrer personne. On jubile en quelque sorte quand on sort du cirque tellement on est heureux de retrouver une route plus large... A la prochaine.
V.