Route inondée !

Publié le 1 Octobre 2009

(c) V. Pennel - Cale à l'eau. Restons sobre.

(c) V. Pennel - Cale à l'eau. Restons sobre.

On m’aurait menti ? Au Bassin des Quatre Faces, j’ai failli boire la tasse. Bien mal m’a pris de vouloir prendre un raccourci. La route plongeait bizarrement dans l’eau et je ne savais pas nager. Heureusement, j’ai pu freiner. D’habitude, ils mettent toujours un panneau pour nous prévenir : « Attention route inondée » Mais ici, que nenni ! Il ne me restait plus qu’à transformer mon vélo en pédalo mais je n’avais pas emmené ma caisse à outils. La mort dans l’âme, j’ai dû me résoudre à faire demi-tour. Je n’arriverai jamais en Belgique ! Au passage, je suis repassé par Petit-Neufpré que j’ai trouvé plus grand que Grand-Neufpré. Je croyais m’être pommé dans tous ces verts prés. J’ai donc demandé mon chemin : « C’est facile. Vous ne pouvez pas vous tromper. La Laque se jette dans la grosse flaque » me dit un gentil passant. Décidément, j’étais maudit ! Dans les marais, ce n’était pas le moment de se marrer. Du coup, j’ai tout fait à pied. A Lenglet, je suis resté muet. Sans doute fallait-il parler l’anglais. De retour chez moi, j’ai filé me coucher sans souper. Quelle journée !

Rédigé par Vincent Pennel

Publié dans #Pas-de-Calais, #Instantané

Commenter cet article