Articles avec #cinema tag

Publié le 2 Octobre 2015

Pour ce sujet, j'aurais pu m'habiller en curé. Mais j'ai commis bien trop de péchés !

Pour ce sujet, j'aurais pu m'habiller en curé. Mais j'ai commis bien trop de péchés !

En vacances, je suis tombé par hasard sur un vieux film en noir et blanc Le Loup des Malveneur (1943) qui avait pour cadre le Château d'Anjony dans le Cantal. Curieux, j'ai pris beaucoup de plaisir à en savoir plus ce lieu de tournage et à découvrir ce qu'il était devenu. Je me suis alors demandé si je pouvais en faire de même dans le Nord-Pas-de-Calais. Avec le temps, ces paysages immortalisés sur pellicule sont de véritables cartes postales du passé.

J'ai donc fait un premier essai avec Journal d'un curé de campagne, l'adaptation d'un roman de Georges Bernanos publié en 1936. Le film a été réalisé par Robert Bresson en 1951. Si l'action du livre se déroule principalement à Ambricourt, en revanche le film a été tourné en grande partie juste à côté dans les environs d'Équirre. Vous pouvez d'ailleurs retrouver un article à ce sujet ici. Il m'a beaucoup aidé.

J'ai porté mon attention sur quatre scènes tournées en extérieur sur la voie publique. Les deux premières ont pour cadre Équirre. D'une part, le curé se déplace à vélo dans la rue principale du village. La scène a été tournée juste devant l'actuelle mairie. D'autre part, un plan montre l'église. Voici une série de photos "avant/après" pour illustrer mes propos. Bien sûr, le Château d'Équirre a aussi servi de décor. Il a malheureusement brûlé dans les années 80. C'est une propriété privée qui héberge désormais un camping (lien).

Capture d'écran DVD - Le curé à vélo dans les rues d'Équirre en 1950.

Capture d'écran DVD - Le curé à vélo dans les rues d'Équirre en 1950.

65 ans après, j'attends en vain un cycliste...

65 ans après, j'attends en vain un cycliste...

En noir et blanc, j'ai toutefois les pieds au sec.

En noir et blanc, j'ai toutefois les pieds au sec.

Capture d'écran DVD - L'église Notre-Dame d'Équirre.

Capture d'écran DVD - L'église Notre-Dame d'Équirre.

65 ans après.

65 ans après.

La lucarne a disparu.

La lucarne a disparu.

Poursuivons notre route. Dans le livre, le jeune curé d'Ambricourt part demander conseil au curé de Torcy. Dans le film, il s'avère que la scène a été tournée à Érin. Ne connaissant pas du tout le coin, j'ai eu beaucoup de mal à retrouver cet endroit. J'étais parti beaucoup trop loin. Pourtant, jetez un coup d’œil à cette vieille carte postale (ici), il n'y a aucun doute.

Sur ces deux plans d'églises, sauf erreur de ma part, il est à noter qu'on ne voit jamais le clocher. Je ne sais pas si c'est volontaire de la part du réalisateur. Peut-être a-t-il voulu renforcer le sentiment de huis-clos ?

J'ajoute un petit mot sur l'église de Fruges qui fait une courte apparition dans le film en servant de cadre à l'enterrement du Docteur Delbende.

Capture d'écran DVD - L'église d'Erin dans le rôle de l'église de Torcy.

Capture d'écran DVD - L'église d'Erin dans le rôle de l'église de Torcy.

65 ans après...

65 ans après...

Pratiquement sous le même angle.

Pratiquement sous le même angle.

Enfin, intéressons-nous à la quatrième et dernière scène. Malade, le curé part consulter un spécialiste à Lille. Un motard le conduit à la gare. C'est à Anvin que la scène a été probablement tournée. On reconnaît fort bien les bâtiments tout autour dont l'ancien hôtel et le café.

Le curé ne reviendra pas. Instinctivement, je pense à une scène hommage dans une fiction moderne. 65 ans après, imaginez qu'on vienne (re)chercher une personne au même endroit : "bah vous en avez mis du temps !".

Capture d'écran DVD - Gare d'Anvin. Le curé quitte à jamais sa campagne.

Capture d'écran DVD - Gare d'Anvin. Le curé quitte à jamais sa campagne.

65 ans après...

65 ans après...

En noir et blanc.

En noir et blanc.

Capture d'écran DVD - Plan à l'intérieur de la gare.

Capture d'écran DVD - Plan à l'intérieur de la gare.

A peu près dans le même axe.

A peu près dans le même axe.

Lieux de tournage - Journal d'un curé de campagne

Pour conclure, sachez que le film est disponible en DVD. Vous pouvez même l'acheter ou le louer en format digital sur les sites de téléchargement comme iTunes ou Canalplay. Quant au bouquin, vous pouvez facilement le trouver dans toutes les bonnes librairies. A la fin de l'article, retrouvez plusieurs liens non sponsorisés pour faciliter vos achats.

Vous ne le saviez peut-être pas. Claude Laydu, l'acteur qui incarne le curé à l'écran, est aussi le créateur de Bonne Nuit Les Petits. Il s'est éteint en 2011, à l'âge de 84 ans.

Coupez !

Coupez !

Voir les commentaires