Articles avec #nord tag

Publié le 20 Septembre 2016

Le Kasteel Meulen (Moulin du Château).

Le Kasteel Meulen (Moulin du Château).

Pour une fois, j'avais bien préparé ma balade en imprimant une jolie carte et un joli topo disponibles ici. Bien sûr, arrivé sur place, j'avais dû me rendre à l'évidence. J'avais tout oublié sur le bureau... Qu'importe ! Aujourd'hui, l'été avait décidé de se faire la belle à Cassel. Plus de trente degrés au thermomètre. Pas un nuage à l'horizon. Je suis parti à l'aventure dans les ruelles de cette superbe ville qui domine la plaine des Flandres françaises.

D'une altitude de 176 mètres, le Mont Cassel attire de très loin l’œil. Difficile de le manquer. A son sommet, on comprend vite l’intérêt stratégique du site en contemplant les différents panoramas proposés. Au sud, par exemple, comment ne pas être frappé par la rectitude des voies romaines ? Elles étaient au nombre de sept à converger vers le Mont. Dommage. Mes photos ne le montrent pas assez, voire pas du tout.

Sur les hauteurs de Cassel, la visite du jardin public permet aussi de contempler le Kasteel Meulen, à savoir le Moulin du Château. Fabriqué en bois, ce moulin à vent sur pivot se visite le week-end et tous les jours en juillet et août. Il y a un siècle, la ville en dénombrait plus d'une vingtaine.

Dans les rues et ruelles de Cassel, chaque maison a son histoire. Chaque façade est à contempler. Sur la Grand Place, le Musée Départemental de la Flandre est ainsi un ancien hôtel dont la façade remonte au XVe siècle. Je ne parle même pas des monuments comme la Collégiale Notre-Dame qui date du XIe siècle et de la Chapelle des Jésuites qui se dressent avec fierté à l'est de la ville.

Portes et chapelles jalonnent cette escapade dans cette charmante cité pavée. Qu'il fait bon flâner le long des remparts. Qu'il fait bon s'y perdre. En vain, j'ai attendu ma Juliette. Le cœur vide, il me restait cependant une alternative : me remplir le ventre dans l'un des nombreux estaminets de la ville. Pour anticiper la digestion, j'ai descendu... et remonté la Porte d'Aire. Je me souviens l'avoir fait en VTT.

Sur le chemin du retour, je suis certain d'avoir oublié des choses. Tant mieux ! Il faudra revenir. D'autant que l'été ne semble pas vouloir tirer sa révérence. Aujourd'hui, c'était une sorte de pèlerinage pour moi. Sans Porte d'Aire, point de Courants d'Aire...Je ris tout seul. Sûr que j'ai dû attraper un coup de chaud tout là-haut !

La Collégiale Notre-Dame de Cassel.

La Collégiale Notre-Dame de Cassel.

Autour de l'église.

Autour de l'église.

La tour carrée au-dessus du choeur.

La tour carrée au-dessus du choeur.

La façade de la Chapelle des Jésuites (1687).

La façade de la Chapelle des Jésuites (1687).

Panorama au nord du cimetière.

Panorama au nord du cimetière.

Sur la Porte de Dunkerque.

Sur la Porte de Dunkerque.

La Grand Place.

La Grand Place.

L'Hôtel de la Noble Cour devenu le Musée Départemental de Flandre.

L'Hôtel de la Noble Cour devenu le Musée Départemental de Flandre.

L'Office de Tourisme.

L'Office de Tourisme.

La façade de la Poste.

La façade de la Poste.

Rue Alexis Bafcop. Passage du Casino ?

Rue Alexis Bafcop. Passage du Casino ?

Chapelle dite de Horne.

Chapelle dite de Horne.

Les pavés de la rue de Dunkerque.

Les pavés de la rue de Dunkerque.

Panorama au nord.

Panorama au nord.

Chaque maison a son histoire.

Chaque maison a son histoire.

Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
La Porte du Château.

La Porte du Château.

Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Le moulin et la statue à contre-jour.

Le moulin et la statue à contre-jour.

Fin d'été au Mont Cassel
Salut les p'tits clous !

Salut les p'tits clous !

Dans les ruelles de Cassel.

Dans les ruelles de Cassel.

Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Le long des remparts.

Le long des remparts.

Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
En vain, j'ai attendu ma Juliette...

En vain, j'ai attendu ma Juliette...

Et ce poème que j'avais eu tant de mal à écrire ?

Et ce poème que j'avais eu tant de mal à écrire ?

Fin d'été au Mont Cassel
Fin d'été au Mont Cassel
Qui dit Porte d'Aire, dit forcément Courants d'Aire.

Qui dit Porte d'Aire, dit forcément Courants d'Aire.

C'était le mot de la fin.

C'était le mot de la fin.

Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Pennel

Publié dans #Nord

Publié le 20 Avril 2011

Pratiquement du début à la fin.

Pratiquement du début à la fin.

On continue à se dégourdir les jambes avec une escapade, ce mercredi, à Cassel. A l'aller, je prends la Steene Straete. Il s'agit de l'Ancienne Voie Romaine toute rectiligne qui relie Boëseghem à Cassel. Si vous continuez plus loin, elle vous mènera à Steene, tout près de Bergues et de Dunkerque. Bien sûr, on 2011, on parle désormais de routes départementales : la D138 et la D238. La première est particulièrement bien fréquentée avec de nombreux poids-lourds. Attention au dangereux Carrefour de la Longue Croix. J'arrive au pied du mont en 1h15. Malheureusement, les nuages cachent le soleil. Les photos vont être ratées aujourd'hui.

(c) V. Pennel - Faîtes votre prière à la Chapelle de la Porte d'Aire.

(c) V. Pennel - Faîtes votre prière à la Chapelle de la Porte d'Aire.

(c) V. Pennel - Au loin, un moulin. Je reviendrai !

(c) V. Pennel - Au loin, un moulin. Je reviendrai !

Je grimpe par la Porte d'Aire qui ressemble à un mur de 1.4 kilomètres. Plus de 100 mètres de dénivelée et surtout un passage à 19%. Philippe Gilbert est justement en train de remporter la Flèche Wallonne dans le Mur de Huy. Moi, je suis plus raisonnable. Je m'arrête un court instant pour retrouver mes esprits. C'est ainsi que j'accède à la Grand-Place peuplée de nombreux touristes à la terrasse des cafés.

(c) V. Pennel - La Porte de Dunkerque.

(c) V. Pennel - La Porte de Dunkerque.

Je file au Nord vers la Porte de Dunkerque pour tester la montée en pavés. Le pourcentage est beaucoup plus doux mais les secousses sont impressionnantes. Le panorama est aussi joli par ici. Curieusement, les pavés ne sont pas posés de la même façon. On dirait des arcades par endroit.

(c) V. Pennel - Joli panorama au Nord de Cassel.

(c) V. Pennel - Joli panorama au Nord de Cassel.

Je redescends ensuite par Bavinchove. Plutôt que de reprendre la Steene Straete, je coupe par Staple, Ebblinghem et Lynde. Bien entendu, c'est beaucoup plus long (rires). Comme à l'aller, je passe par le Moulin Fontaine. Il est temps que ça se termine. La sortie a été longue, surtout en VTT : 58.6 kms pour 3H35.

Les pavés de Cassel.

Les pavés de Cassel.

Petit tour à Cassel

Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Pennel

Publié dans #Nord

Publié le 9 Août 2009

(c) V. Pennel - Le Pont de Thiennes brille toujours au soleil.

(c) V. Pennel - Le Pont de Thiennes brille toujours au soleil.

Le Pont de Thiennes est une star locale. Depuis le temps qu'il fait parler de lui, ce pont-levis est toujours debout. Au départ, il avait été construit provisoirement après la Seconde Guerre Mondiale. Soixante ans plus tard, il n'est toujours pas remplacé. Il sépare encore et toujours les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Hélas, trop fragile, il ne permet plus le passage de véhicules à gros tonnage. Le fermier du coin est donc obligé de faire un sacré détour pour aller cultiver ses terres de l'autre côté de la Lys. Le coût des fouilles archéologiques préalable à sa reconstruction est supérieur au coût de sa reconstruction proprement dite. L'affaire s'annonce donc compliquée. Les saisons passent et le premier pont officiel de la Lys canalisée continue malgré tout de briller quand s'annoncent les belles journées...

-----------------------------------------

Photo du 14 septembre 2008.


(c) V. Pennel - Le Pont de Thiennes brille toujours au soleil.

 


Le Pont de Thiennes est une star locale. Depuis le temps qu'il fait parler de lui, ce pont-levis est toujours debout. Au départ, il avait été construit provisoirement après la Seconde Guerre Mondiale. Soixante ans plus tard, il n'est toujours pas remplacé. Il sépare encore et toujours les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Hélas, trop fragile, il ne permet plus le passage de véhicules à gros tonnage. Le fermier du coin est donc obligé de faire un sacré détour pour aller cultiver ses terres de l'autre côté de la Lys. Le coût des fouilles archéologiques préalable à sa reconstruction est supérieur au coût de sa reconstruction proprement dite. L'affaire s'annonce donc compliquée. Les saisons passsent et le premier pont officiel de la Lys canalisée continue malgré tout de briller quand s'annoncent les belles journées...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Vincent Pennel

Publié dans #Nord